Les Orchidées en folie

Les Orchidées en folie

Pléione

Description 

Les Pleione sont de petites plantes possédant un pseudobulbe portant une à deux feuilles caduques. Elles peuvent être épiphyte, litophyte ou terrestre. Les pseudobulbes sont annuels. Ils sont de forme ovoïde, conique ou pyramidale et poussent générale les uns contre les autres sans rhizome intermédiaire. Dès que la nouvelle pousse développe son pseudobulbe, celui de l'année précédente dépéri jusqu'à disparaître. Suivant les espèces, les pseudobulbe possèdent une à deux feuilles à l'apex. Elles sont érigées et plicate. A l'automne, elles jaunissent puis tombent. Chaque pseudobulbe peut produire de une à deux inflorescences ; chaque inflorescence porte une voire deux fleurs -très rarement- Les fleurs sont produites soit en automne soit au printemps (la grosse majorité) elles sont très belles et généralement dans les tons allant du blanc au magenta. Une espèce -P. forrestii- possède des fleurs jaune. Le Labelle est la partie le plus voyante chez ce genre. Afin d'attirer les pollinisateurs potentiels, les Pleiones arborent à l'apex de leur labelle des taches de couleurs très voyantes. Le calus du labelle est composé de lamelles, de lignes, de poils ou de papilles qui servent à guider le polinisateurs vers la base du labelle afin d'accomplir la fécondation ou la prise des pollinies.

Ce genre se rencontre au Népal, au Nord-est de l'Inde, au Tibet, à Burma, en Thaïlande, au Laos, en Chine et à Taiwan souvent à très haute altitude.

Il existe deux types de Pleione :
les terrestres (qui poussent les racines plongée dans l'humus sous les Rhododendrons parfois)
les épiphytes ou lithophytes (qui se développe sur les branches ou les rochers les racines plongées dans la mousse)
Enfin, bien qu'ayant des besoins différents, il s'avère qu'en culture les Pleione sont beaucoup moins exigeantes et se contentent d'un compost « universel » (voir plus bas « compost ») pour les deux différents modes de développement. Par contre un excellent drainage des pots est indispensable pour éviter toute stagnation d'eau au niveau des racines. L'été les plantes demandent un maximum d'humidité au niveau des racines sans pour autant baigner dans un jus qui ferait pourrir les racines et conduirait à la perte de la plante. 
La grosse difficulté de ce genre tient au respect en hiver des besoins en température. Suivant les espèces les exigences diffèrent et un non-respect de ses besoins conduit à l'absence de floraison... la plante ne meurt pas l'année suivante mais d'une part elle ne produit pas d'inflorescence, d'autre part la plante dépéri d'années en années en produisant des pseudobulbes de plus en plus petits jusqu'à disparaître.
Règle générales de culture: 
1. durant la période de repos, l'hiver, les Pleione nécessitent une période de repos au frais et sec -fraîcheur qui diffère suivant les espèces- Bien qu'il soit difficile de donner à chaque espèce une température particulière, il est possible de les conserver entre 0°C et 4°C entre décembre et février. A ces températures, les Pleione ont toutes les chances de satisfaire le cultivateur par la production d'une inflorescence. 
Cas particuliers : 
Pleione hookeriana : qui demande une période au froid plus longue que les autres espèces.
Pleione humilis : demande un froid intense (entre 0 et 1°C) entre octobre et décembre.
2. Au printemps, dès que la plante démarre sa pousse, il faut veiller à ne pas donner trop d’eau !!! personnellement je pulvérise avec précaution le dessus du substrat pour inciter les racines à plonger dans le compost pour y trouver l’humidité. Veiller, durant cette période, à ne surtout pas déranger les plantes afin de ne pas briser les jeunes racines (les racines brisées ne repoussent pas comme celles des orchidées épiphyte, si les racines sont détruites la plante va progressivement dépérir et mourir. 
3. Dès que les plantes ont développé un bel ancrage racinaire, (vous pouvez le voir par l’accroissement des feuilles) il est indispensable de leur donner un maximum d'humidité en ajoutant de l'engrais dilué à chaque arrosage. Dans la nature les Pleione subissent la mousson et sont mouillées tous les jours. 
(Attention pas d’excés quand même…arroser en fonction du compost utilisé !!!). fleur 

Floraison printanière ou automnale???

Chez les Pleione il y a deux grands groupes

Floraison printanière (pour la plupart)

La plupart des Pleione fleurissent au printemps (formosana, aurita, forestii,...)
Ce groupe est caractérisé par
- Des pseudobulbes souvent lisses
- Souvent 1 seule feuille

Floraison automnale 

Ces Pleione fleurissent en automne-hiver (praecox, maculata, humilis,...)
Ce groupe est caractérisé par
- Des pseudobulbes souvent verruqueux (présentant des aspérités non piquantes)
-Souvent 2 feuilles


Le compost :

Perso j'utilise ceci est ça va très bien chez moi.

2 parts d'écorce de pin fine.
1 part de perlite
3 parts de sphaigne du Chili

voici mon mélange


Agrandir cette image 


Il existe une tonne de variantes!

En fait, il faut retenir que le compost doit retenir une humidité conséquente tout en possédant un bon pouvoir drainant. De plus vous devez adapter le compost à votre mode d'arrosage plus vous avez la main lourde plus le compost doit être drainant.Il est à noter que mes Pleione passent les beaux jours à l'extérieur et reçoivent les pluies (qui sont abondante en Belgique) Very Happy 

Le rempotage : 

Le rempotage annuel n'est pas nécessaire car la longue période de repos limite la dégradation du compost. Personnellement je ne laisse pas les bulbes dans leur ancien compost car à la longue les racines mortes de l'année précédente peuvent provoquer des pourritures. De plus je cultive mes Pleione dans de petits pots et comme ces plantes sont sympodiales, la pousse de la nouvelle année touche très rapidement le bord du pot... Et puis mettez-vous à leur place une peu, n'est-ce pas agréable de trouver à la nouvelle saison des vêtements. Alors comme pour vous, offrez à vos plantes un nouveau lit tout neuf et propre !
Le rempotage doit avoir lieu soit à l'entrée de la période de repos (septembre/octobre) soit à la fin (février/ mars). Entre ces deux périodes (avril/août) ne rempotez surtout pas vos Pleione. En effet si vous le faite et cassez les racines des plantes, vous pouvez vous attendre à un dépérissement assuré ! Contrairement aux autres orchidées, les Pleione n'ont pas la capacité de renouveler leur système racinaire. Il se développe au début de la période de végétation pour assurer à la plante une croissance optimale en puissant dans le compost les éléments dont elle à besoin. Il disparaît avec les feuilles lors de la période de repos. 
Donc, préparé votre mélange, les pots et les bulbes de vos Pleione. 

1) Nettoyez très soigneusement les bulbes en éliminant les anciennes racines (en laisser juste 1 cm pour "encrer le pseudobulbe dans son nouveau compost), ôter les résidus de pseudobulbes de la saison précédente, il doit être tout racorni logiquement mais vérifiez bien, il arrive parfois que le pseudobulbes produisent de nouvelles pousses ou des bulbilles à leur apex (de mini bulbes qui certes ne sont pas simple à cultiver mais qu'il serait dommage de jeter !) Enfin ôtez toutes les parties sèches comme les feuilles engainant autour du pseudobulbe. Attention à ne pas briser la nouvelle pousse elle est aussi entourée d'une feuille engainant n'essayez pas de l'enlever. 

2) Mettre au fond du pot une couche de masse drainante (bille de polystyrène, bille d'argile, cailloux... enfin ce que vous utilisez habituellement) dans vos pots sur une hauteur d'un bon centimètre. Si vos pots ont des trous trop étroit ou trop peu nombreux, créez en de nouveaux ou agrandissez-les. Facile pour les pots de plastique, vous pouvez également utiliser des pots en terre cuite.

3) Remplissez vos pots de compost jusqu'à 1,5 cm du bord supérieur du pot. Placer vos bulbes ou le bulbe dans le pot en prêtant attention à l'emplacement de la nouvelle pousse elle doit se situer au centre du pot ne la plaquez contre le bord ou trop proche de celui-ci car en se développant elle va venir s'écraser et mal se développer... Si vous placez plusieurs Pleione dans un même pot collez tous les pseudobulbes les uns aux autres au centre du pot avec les nouvelles pousses dirigées vers l'extérieur du pot, enfin vous pouvez aussi utiliser un pot large afin de donner de la place aux pseudobulbes dans le cas d'une culture en pot communautaire. Enfin complétez le remplissage avec le compost sur les pseudobulbes. Laissez dépassez entre 1/3 et 1/4 du pseudobulbe. Rappelons que dans la nature les pseudobulbes sont couverts de mousse ou d'humus. Personnellement je laisse 1/4 du pseudobulbe dépasser ainsi je surveille mieux l'arriver de la nouvelle pousse. 

4) Contrairement aux autres plantes n'arrosez surtout pas ! Placez le pot dans endroit frais hors gel et laisser faire la nature. Evitez vraiment les endroits trop chauds sous peine de voir avorter la fleur... Si vous placez vos Pleione à l'extérieur dans les régions qui sont hors gel dès mars, prenez gare à les protéger des pluies souvent très actives durant avril/mai. Tant que les racines des Pleione ne sont pas en plein développement il faut arroser avec beaucoup de parcimonie, une simple humidification de la surface du compost à l'aide d'un pulvérisateur est tout à fait suffisante.


Agrandir cette image 



Engrais

Une fois que les feuilles ont commencé à pousser, je commence à distribuer de l'engrais dilué à chaque arrosage.
J'utilise une fois sur 2, le Rain Mix de chez Akerne et de l'engrais pro Peters (différent en fonction du stade de croissance).

- Quand les feuilles se développent se sera Rain Mix et Peters 30-10-10 (Attention 1 x sur2) 
- Quand le bulbe commence à apparaître +- Août je donne Rain Mix + Peters 15-11-29 (Attention 1 x sur2) 
Il m'est même arrivé d'utiliser de l'engrais Tomate dilué...
- Durant toute la croissance je distribue en engrais foliaire très dilué du Rain Mix

je commence les engrais quand la plante est à ce stade


Agrandir cette image 


Pleione en repos végétatif


Agrandir cette image 






_________________
 Fiche réalisé par Julien
http://pleionejuju.overblog.com/
 


13/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres